Lucette Michaux-Chevry

Publié le par Miss Orange

Lucette Michaux-Chevry est une femme politique française, née le 5 mars 1929 à Saint-Claude, Guadeloupe, (France).

Avocate de profession, elle est élue conseillère générale (apparentée socialiste) dans le canton de Saint-Claude en 1976, puis nommée secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de la francophonie du gouvernement Chirac, du 20 mars 1986 au 10 mai 1988, puis ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de l'Action humanitaire et des Droits de l'Homme du gouvernement Édouard Balladur, du 29 mars 1993 au 16 mai 1995. Elle est élue sénatrice de la Guadeloupe le 24 septembre 1995, puis réélue le 26 septembre 2004. Elle perd la présidence du conseil régional de la Guadeloupe en 2004. La défaite de Lucette Michaux-Chevry en 2004 suivie de celles de Jacques Lafleur en Nouvelle-Calédonie en 2007 et de Gaston Flosse en Polynésie française en 2005 marquent la fin d'une époque des proches de Jacques Chirac au pouvoir dans les territoires d'outre-mer français. Elle avait été condamnée à payer 20 000 euros pour « favoritisme dans l’attribution de marchés publics ». Au Sénat, elle est membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, membre du Groupe français de l'Union Interparlementaire (U.I.P.) et membre du Comité directeur du Fonds pour l'emploi dans les départements d'outre-mer et la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon (FEDOM). Elle décide de ne pas se représenter lors des sénatoriales de 2011.

Lors de la grève générale des Antilles françaises de 2009, Lucette Michaux-Chevry appelle tous les élus de la Guadeloupe de monter un front uni dans le dialogue avec le président Sarkozy et de modifier profondément la politique mise en place dans les départements d'outre-mer par le gouvernement et les relations avec la métropole.

Lucette Michaux-Chevry

Publié dans Femme, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article